Circo minimo est une scène mobile conçue à l’origine pour les jardins de la villa Medicis à Rome. Elle est destinée à recevoir des spectacles non amplifiés pour une petite jauge (une vingtaine de personnes), comme le sont par exemple une lecture en plein air ou un concert acoustique. Si son dessin s’appuie sur les règles ancestrales éditées par Vitruve pour la construction des théâtres, son échelle est plus proche d’un meuble que d’une architecture, quelques mètres de diamètre seulement. Réalisé en contreplaqué de peuplier, très léger, cet équipement peut être démonté et remonté rapidement, et ainsi être déplacé dans différents espaces au cours d’une même manifestation.
Le nom fait bien sûr référence au Circus Maximus, immense construction d’époque romaine située entre le Palatin et l’Aventin à Rome.
Circo minimo a été récemment présenté au festival Entre cour et jardin à Barbirey-sur-Ouche (2013 à 2016), au théâtre des Amandiers, à Nanterre (2014), à l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris (2016), au château de Champlitte (2016) et au centre d'art Les Tanneries à Amilly (2016).

Illustration 3: Extrait de l’ouvrage Monuments antiques à orange, Arc de triomphe et théâtre, par Auguste Caristie, Didot, 1856, Bibliothèque de l’Académie de France à Rome
Photographies: Giovanni De Angelis (1, 2, 3), Olivier Vadrot (4, 5, 6)

1/6