Architecture en terre : les pionniers de la Modernité, Archives Municipales de Lyon, 2016.
Quarante pour cent de l’architecture vernaculaire de la région Rhône-Alpes-Auvergne est en pisé de terre. L’architecte lyonnais François Cointeraux, au XVIIIe siècle, par ses inventions et publications diffusées dans le monde entier, a considérablement contribué à la construction moderne en pisé. Un autre acteur régional important se trouve à Grenoble. Créé en 1979, le CRAterre a initié les recherches sur l’architecture de terre et en promeut l’usage dans le monde entier. Il pilote aujourd’hui la Chaire UNESCO Architecture de terre. L’exposition donnait à voir sous forme de photos, films et maquettes, cette tradition constructive régionale séculaire mais aussi ses développements les plus récents.
Le seul élément scénographie de cette exposition était une longue structure en baguette de bois, profilés aluminium laqués et impressions sur PVC. Aussi légère qu’un cerf-volant, cette grande étagère était cependant assez solide pour accueillir des maquettes imposantes, et du matériel de projection. Conçue pour être nomade, l’exposition peut être entièrement démontée et son volume de transport est extrêmement compact (moins de 2m3).

Production : Archipel Centre De Culture Urbaine, Lyon.
Commissariat : Valérie Disdier
Design graphique : Tony Simoes-Relvas
Assistant : Jérôme Corré
Photographies: Olivier Vadrot

1/7